Connexion

Plan de dissertation au sujet de la conscience animale

Plan de dissertation au sujet de la conscience animale

Messagepar nounouuu » 09 Novembre 2010, 19:49

Bonjour, pour notre première dissertation nous devons discuter de la concience animale (prob: la conscience est-il le propre de l'homme?). J'ai plein d'idées, d'arguments d'autorité, d'exemples à la main MAIS du coup j'ai moins d'assurance niveau plan.

Voilà le meilleur plan que j'ai réussi à obtenir:
I/La conscience est le propre de l'homme. Dans cette optique, elle bannit l'animal
II/ Définit-on l'homme uniquement par sa conscience ? L'animal n'est-il qu'instinct ?
III/ Importance philosophique de la conception humaine de l'animalité ? [anthropocentrisme]

Ce plan ne me satisfait pas pleinement parce que dans une même partie sont mélangées le thème de l'homme et l'animal.
Est-ce un problème?

Merci d'avance!
nounouuu
 
Messages: 1
Inscrit le: 09 Novembre 2010, 19:41
Evaluation forum: 0

Re: Plan de dissertation au sujet de la conscience animale

Messagepar Catherine102 » 09 Novembre 2010, 21:00

Bonjour nounouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, :D

Si vous avez des animaux, il vous suffit de les observer, puis d'observer les êtres humains !
Je vous assure que vous aurez une super bonne note. :mrgreen:

Cordialement.

PS dans quelle classe êtes vous ?????? :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Catherine102
 
Messages: 910
Inscrit le: 10 Avril 2008, 14:46
Localisation: FRANCE

Re: Plan de dissertation au sujet de la conscience animale

Messagepar André10 » 10 Novembre 2010, 02:00

Bonjour,
Il faut distinguer le plan d'une part et les recherches à mener d'autre part. Le plan peut se construire quand on a réuni assez de documentation.
Il faudrait peut-être commencer par définir conscience et connaissance (tapez ces mots sur un moteur de recherche - google ou bing). Il n'y a pas de conscience sans plus; la conscience est toujours conscience de.L'animal a certainement conscience detas de choses: d'après le comportement des humains, il a conscience qu'il a fait une bêtise, par exemple.Mais chez l'animal, la conscience est immédiate, tandis que chez l'homme elle est réflexive: on dit que le propre de l'homme est d'avoir, dans l'évolution, franchi le pas de la réflexion. La connaissance n'est pas un stade accessible à l'animal. On dira que l'animal sait des choses mais que l'homme sait qu'il sait. Alors se pose pour l'homme la question de la valeur de ce qu'il sait: c'est la question de la vérité. Le lieu intellectuel de la vérité est le rapport entre l'intellect humain et l'objet considéré et c'est le jugement qui estime le degré de vérité.A noter que la volonté libre est fonction de la connaissance (moins on connaît, moins on est libre)
A ce sujet, il y a plusieurs écoles philosophiques: l'hyperréalisme de Platon: nos connaissances expérimentales n'ont que valeur d'opinions. La connaissance certaine est la connaissance de ce qui est stable: les Idées. L'esprit a la vision des idées mais dans sa situation corporelle, l'homme ne peut avoir que des opinions. Son accession au monde des Idées est le fruit de la réminiscence de ce qui l'esprit a contemplé avant sa chute dans un corps matériel.Aristote était réaliste. Pour cette école, il n'y a rien dans l'esprit qui ne soit passé par les sens. L'expérience nous met vaiment en contact avec le réel. Mais notre connaissance du réel est perfectible et la connaissance connaît des degrés; la plus haute connaissance est la métaphysique ou science de l'être (ontologie. La logique donne une méthode à suivre pour éviter l'erreur. Les sceptiques nient toute possibilité d'une connaisance certaine (philosophie du Portique, fondée par Zénon de Cittium). Beaucoup plus tard, avec Descartes, naîtra l'idéalisme: lhomme ne connaît que ses objets de conscience et ne peut garantir qu'ils soient l'image exacte du réel car les sens peuvent nous tromper.
L'homme n'a pas d'instinct. L'animal a, lui, un comportement sans problème par l'automatisme des instincts. Les instincts se transmettent par la génération. La science du comportement étudie le comportement animal et cette connaissance est très utile à l'homme dans ses relations avec le monde animal.
Le plan devrait commencer par l'introduction: il importe de définir ce qu'est la conscience et s'il existe des formes de conscience.
Première partie: description de la conscience animale; ce qu'en disent les naturalistes (cas des chiens et chats, des dauphins.......)Expériences personnelles qui confirment les données scientifiques.
Deuxième partie: la conscience humaine et le jugement: le terrain de la connaisance: l'opinion, la connaissance scientifique, l'abstraction philosophique, le monde des valeurs et de l'éthique.
Conclusion: comparaison et valorisation de la connaissance humaine.
Ce sujet deanderait une recherhe étendue.
Avatar de l’utilisateur
André10
 
Messages: 381
Inscrit le: 20 Octobre 2005, 08:54
Localisation: Quiévrain BELGIUM
Evaluation forum: 12


Retour vers Philosophie

  • Publicité